La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

 

Sébastien VAUMORON, Psychopraticien 

Aller sur le nouveau site

Prise de rendez-vous

 

> Site dédié aux particuliers

 

> Site dédié aux entreprises

Les cas de burnout ne cessent d´augmenter. Il est nécessaire de prendre suffisamment de recul pour agir sur ses mécanismes profonds, avant de se poser la question du rapport employeur/employé, et des clichés du type « management toxique » ou « manager pervers narcissique », même s´ils peuvent exister. Ce livre s'appuie sur une longue enquête réalisée en 2020-21 auprès de plus de 200 professionnels de la santé, du droit, du social et de l'entreprise, dans 15 pays francophones, et intervenant auprès de « burnoutés », plus une seconde enquête auprès d'une centaine de « burnoutés ». La variété de ces témoignages a permis de mettre en lumière des paradoxes sociétaux, éducatifs, sociaux et médicaux à la base d'une mécanique silencieuse pouvant mener à l'épuisement physique, psychologique et cognitif total. Par ailleurs, la crise sanitaire mondiale de la COVID-19 modifie nos modes de vie et de travail, non sans conséquences sur notre santé mentale. Qu´en est-il alors du burnout??

Passer un test de QI, une décision difficile... Que ce soit pour son enfant ou pour soi-même, la décision intervient généralement à un moment de doute, de difficultés scolaires ou d'apprentissage, de trouble du comportement, de remise en question professionnelle, voire d'interrogation sur un fonctionnement relationnel particulier. La pression est grande et l'attente des résultats plus grande encore. Au-delà du QI obtenu, ce qui importe surtout est de trouver dans les résultats du test des éléments permettant d'identifier la cause de ces difficultés et de faire les préconisations permettant d'y remédier. Les résultats sont là. Comment les comprendre ? Ce livre présente en détail les trois tests reconnus pour la détermination d'un QI : WPPSI, WISC et WAIS, et ce que chacune des épreuves composant ces tests permet d'observer et de mesurer précisément. fi indique aussi comment certains bilans complémentaires peuvent permettre de confirmer ou d'infirmer d'éventuelles suspicions de troubles spécifiques. Et après ? Comment identifier des troubles cognitifs ? Quelles rééducations mettre en place ? Faut-il une thérapie ? Le lecteur trouvera des analyses détaillées d'une vingtaine de tests de QI, concernant des patients d'âge différents entre 2 ans 8 mois et 52 ans. Les exemples d'interprétation sont variés : troubles "dys", Haut Potentiel Intellectuel, Trouble du Spectre Autistique de type syndrome d'Asperger, Trouble du Déficit de l'Attention avec/sans Hyperactivité... La diversité de ces analyses de tests permettra de guider les enseignants, les familles et les patients adultes vers les suites concrètes à donner à un test de QI.

Vidéo de présentation de la mémoire de travail (cliquez ici pour accéder à la vidéo)

 

TDA/H  :  COGMED

Vidéos de colloques en bas de page. 

 Tester ici le programme COGMED

 

Sébastien Vaumoron est un praticien formé au centre Cogmed en France, et certifié pour la pratique de Cogmed. Cette remédiation cognitive est facturée 400 euros et elle comprend : l'accès au programme, les consultations après les séances 5, 10, 15, 20, le bilan de fin à la séance 25, et l'accès aux 100 séances d'entraînement de 20 mes à faire librement dans le reste de l'année. Comme pour les bilans neuropsychologiques, il est possible de régler ce programme en plusieurs fois. L'encadrement peut se faire par téléphone pour les patients résidant dans d'autres départements ou à l'étranger.

 

COGMED est donc un programme de remédiation cognitive destiné aux enfants à partir de l'âge de 4 ans, adolescents, adultes et séniors. Il bénéficie de 16 ans d'expérience, a été conçu par des neurologues suédois, est adapté en Français depuis 2012. Sébastien Vaumoron y est formé depuis 2013.

Basé sur la plasticité neuronale, ce programme est un entraînement intensif et spécifique de la mémoire de travail, de l'attention auditive (simple et double tâche) et de l'attention visuelle, lesquelles sont au centre des apprentissages et de la vie quotidienne (Cf. Tableau mémoire de travail). Il développe également d'autres fonctions exécutives et compétences périphériques (persévérance, inhibition, gestion de l'impulsivité, gestion de la frustration etc.). De plus, de récentes études indiquent (S. Dehaene, Chaire de neuropsychologie expérimentale, Collège de France, cours du 13/01/2015) que COGMED agit de façon positive sur le système dopaminergique qui est aussi impliqué dans le TDA/H, et compensé durant quelques heures par des médicaments à base de méthylphénidate (Ritaline, Concerta, Quasym, Medikinet), ou des compléments alimentaires à base de L-Tyrosine (Dynaxo, Dynatone) qui aident à produire davantage de dopamine.

Initialement destiné aux enfants, adolescents et adultes TDA/H après bilans neuropsychologiques (Test de QI et bilan attentionnel) permettant d'évaluer la nature des déficits et donc de faire l'indication, ou pas, de ce programme, il est maintenant utilisé en service hospitalier de neurologie pour des patients ayant fait un AVC, mais aussi utilisé par des personnes ayant une trisomie 21 avec une déficience légère, pour le développement personnel (cadre, chef d'entreprise, professions libérales etc. ).

 

Pour l'enfant, la plainte peut être :

  • Il est facilement distrait quand quelque chose ne l’intéresse pas beaucoup ;
  • Il a du mal à attendre son tour ;
  • Il a des difficultés de compréhension en lecture ou de lecture fluide ;
  • Il a du mal avec le calcul mental ;
  • Il a du mal à commencer une activité ;
  • Il ne va pas au bout des tâches ;
  • Il a besoin qu’on l’accompagne dans les différentes étapes d’une tâche à accomplir ;
  • Il a l’air fatigué ;
  • Il égare/perd ses affaires ;

 

Chez l'adulte, la plainte peut être :

  • Je perds souvent le fil de la conversation avec plusieurs personnes ;
  • Je me dirige vers une pièce pour y faire quelque chose et en
    chemin j’oublie ce que je vais y faire ;
  • J’ai du mal à reprendre une activité après une courte interruption ;
  • J’ai du mal à lire s’il y a du va-et-vient dans la pièce ;
  • J’ai du mal à faire deux choses en même temps ;
  • J’ai du mal à prendre des notes en cours ou en réunion

 

Ainsi, COGMED est un entrainement informatique sous la forme de jeux, de 10 mns à 45 mns selon l'âge du patient, de chez soi par internet, avec un programme spécifique pour les enfants à partir de 4 ans, un autre programme pour les enfants/adolescents/adultes avec deux interfaces possibles différentes, une ludique et une épurée. Le programme complet de remédiation comprend 5 entraînements/semaine à faire de chez soi via internet pendant 5 semaines, avec un entretien de suivi au cabinet (ou par téléphone) après la séance 5, 10, 15, 20 et un bilan de clôture après la séance 25. Puis, le patient a 100 séances d'entraînement à faire à son rythme dans l'année. 

Les bénéfices attendus sont :

  • l'amélioration des capacités attentionnelles ;
  • l'amélioration des capacités d’apprentissage ;
  • l'amélioration du contrôle de l’impulsivité ;
  • l'amélioration des capacités de résolution des problèmes complexes.

Mon expérience clinique montre des progrès dans les apprentissages (scolaires et autres) et les comportements d'attention à partir de 3 semaines de pratique de COGMED, une diminution de l'impulsivité, et un maintien de l'effort amélioré, aussi bien chez les enfants, adolescent, adultes et personnes âgées.

 

Pour plus de renseignements sur ce programme, lire sur le site officiel la "foire aux questions", la "méthode de formation", et visitez le site Cogmed en français. Lisez également la liste des études publiées et des études en cours.

Les dates de Cogmed :

1999 : Torkel Klingberg soumet la proposition de recherche initiale ;

2000 : Le groupe fondateur est rassemblé et le premier prototype est créé ;

2001 : Suite aux résultats très prometteurs, la société Cogmed est créée ;

2003 : La première version de Cogmed destinée à une utilisation clinique
est développée et les premiers praticiens sont formés en Suède ;

2004 : Création de Cogmed QM ;

2005 : La méthode est pour le première fois exportée, en Suisse allemande ;

2006 : Développement officiel de Cogmed aux Etats-Unis, au Canada puis en Angleterre ;

2007 : Premières études de validation de la méthode sur des patients cérébro-lésés ;

2008 : Création de Cogmed JM (adolescents). Partenariats pour une commercialisation aux Pays-Bas, en Australie, à Singapour, Hong Kong… ;

2009 : Premières études publiées montrant les améliorations des résultats scolaires suite à la remédiation ;

2010 : Rachat de la société Cogmed par Pearson Clinical Assessment Group. Premiers praticiens français ;

2011 : Version en ligne élaborée ;

2012 : Commercialisation du programme en France par ECPA ;

2013 : 35 pays distributeurs.